La sophrologie a t-elle sa place en entreprise ?

La sophrologie

En 2011, 53 % des salariés français avouaient s’absenter en raison du stress et du besoin d’un jour de repos[1]. Une récente enquête du cabinet Technologia[2] estime que plus de 3 millions d’actifs sont en risque élevé de burn out en France. Ces chiffres plutôt préoccupants démontrent que la santé et le bien-être des salariés est un enjeu majeur pour les entreprises. Dans ce contexte où beaucoup reste à faire, la sophrologie a t-elle sa place ? Que peut-elle apporter ?

Prévention des risques psychosociaux

L’employeur doit veiller à la sécurité et à la protection de la santé de ses salariés[3]. La sophrologie trouve sa place en entreprise dans le cadre de la prévention des risques professionnels et plus particulièrement des risques psychosociaux.

Les risques psychosociaux regroupent le stress mais aussi les violences internes à l’entreprise (harcèlement moral ou sexuel) et les violences externes exercées à l’encontre des salariés.

Selon le rapport sur la détermination, la mesure et le suivi des risques psychosociaux au travail remis en 2008 par le magistrat Philippe Nasse et le psychiatre Patrick Legeron au Ministre du travail, le stress au travail est le « premier risque psychosocial ».

Ces auteurs recommandent la sophrologie dans le cadre des programmes de prévention secondaire pour permettre aux salariés de gérer le stress favorisant ainsi une meilleure qualité de vie au travail.

Formations et tarifs préférentiels

Certains sophrologues proposent des formations sous forme d’ateliers autour des thématiques comme la gestion du stress et des émotions ou la confiance en soi. Sous certaines conditions, ces formations peuvent être prises en charge par les OPCA (organismes paritaires collecteurs agréés).

Le sophrologue peut aussi proposer des tarifs préférentiels aux comités d’entreprise.

Modalités d’intervention du sophrologue

L’intervention du sophrologue (durée, fréquence des séances, horaires…) s’organise avec les différents interlocuteurs : employeur, ressources humaines, CHST, médecin du travail, comité d’entreprise… Les séances peuvent être collectives (une dizaine de personnes) ou individuelles selon le choix de l’entreprise.

Elles peuvent être réalisées pendant la pause déjeuner des salariés pour ne pas perturber l’organisation de l’activité. Les exercices sont effectués assis ou debout dans la tenue ordinaire du salarié. Les séances durent environ 1 heure.

Quels bienfaits pour les salariés et l’entreprise ?

De plus en plus d’entreprises dans de domaines divers comme les nouvelles technologies, la grande distribution, l’agroalimentaire, l’industrie ou le conseil font appel à la sophrologie. On peut citer par exemple les sociétés Solocal Group (précédemment Pages Jaunes Groupe) et EDF.

Le sophrologue intervient en entreprise autour des grands axes suivants :

  • gestion du stress et des émotions ;
  • prévention du burn out ;
  • équilibre vie professionnelle / vie personnelle.

La sophrologie étant un outil du quotidien, elle propose aux salariés des techniques anti stress rapides et faciles à intégrer au travail.

Dans des situations particulières comme le burn out (syndrome d’épuisement professionnel), un accompagnement individuel de la personne est possible. Il s’agira de travailler notamment l’écoute de soi, la détente, la prise de recul et de retrouver l’énergie et la capacité à envisager le futur de manière positive.

La sophrologie permet à l’individu de prendre conscience de son potentiel et de développer de nouvelles capacités. Ainsi, le travail sur la détente, la confiance en soi, la créativité ou la concentration va permettre plus d’efficacité et de performance du salarié.

Certaines techniques spécifiques vont renforcer les capacités à résoudre les problèmes, à prendre des décisions, à planifier l’action et à anticiper les situations. Ces compétences sont indispensables en entreprise notamment aux postes à responsabilités.

La sophrologie développe également les éléments positifs du passé, du présent et du futur de l’individu. En ce sens, elle favorise la motivation, l’énergie et l’attitude positive du salarié.

Enfin, le temps de partage prévu à la fin de chaque séance améliore l’écoute et l’empathie, élément essentiel à une bonne communication entre collaborateurs.

Tous ces éléments font de la sophrologie un outil très intéressant pour les chefs d’entreprises qui ont compris que le bien-être de leurs salariés est un enjeu important.

[1] Enquête Kronos sur l’absentéisme dans le monde réalisée en 2011

[2] http://www.technologia.fr/blog/wp-content/uploads/2014/01/Etude-burnout-apports-quanti.pdf

[3] Directive cadre européenne relative à la sécurité et à la santé au travail (directive 89/391/CEE)

 

PARTAGER SUR
Emilie Houte sophrologue en formation à Lille et créatrice du site Internet http://respirons.com dédié au bien-être (sophrologie, méditation, relaxation, yoga…)

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE