Le yoga n’est pas un sport, c’est une gymnastique de santé

yoga gymnastique

Isabelle Quenin, spécialiste santé, conso et bien-être chez Europe 1 explique aux débutants ce qu’est le yoga.

Les éléments clés de son intervention:

– D’après Isabelle, le yoga n’est pas un sport, mais « une gymnastique de santé »

– On cherche à harmoniser le corps et l’esprit

– Il n’y a pas un seul type de yoga, mais une multitude (Hatha Yoga, Vinyasa, Ashtanga etc.)

– Il faut se renseigner pour savoir quel type de yoga nous correspond le mieux

– L’activité de yoga n’est pas bien organisée: il n’y a aucune réglementation pour cette discipline

– Tout le monde peut se déclarer professeur de yoga: il faut donc activer le bouche-à-oreille pour trouver un bon professeur qui a suivi des formations de yoga

– Il existe de nombreux clichés: le yoga ne fait pas maigrir, mais il affine la silhouette

– Il y  a beaucoup de bénéfices sur la santé

– Le signe ultime du relâchement est de bâiller: « le bâillement aboutit »

Petit tour d’horizon en vidéo:

Êtes-vous d’accords avec cette analyse? Commentez ci-dessous!

1 COMMENTAIRE

  1. Effectivement le yoga n’est pas un sport.
    Une grande différence avec le sport est qu’il n’y a aucun aspect de compétition ni de performance.
    Le yoga est un outil pour développer l’énergie et la conscience. A ce titre, il procure de grands bénéfices pour le corps et la vitalité mais aussi pour la concentration, la confiance en soi, etc…
    Dans son essence, le yoga n’est pas non plus de la gymnastique, c’est une démarche d’ordre spirituel. Oh là, ne vous enfuyez pas tout de suite parce que je dis ça. Car ce qui est super, c’est que chacun peut l’utiliser comme il en a envie sans obligation de quoi que ce soit. Chacun va y chercher ce qu’il a envie en fonction de ce qui lui fait du bien. Et c’est très bien comme ça. Personne ne peut remettre ça en question.
    On peut très bien choisir de le concevoir comme une « gymnastique » et de profiter de ces bénéfices : assouplissement, renforcement du corps,… C’est déjà bien.
    A un deuxième niveau, si les yogis ont mis au point des centaines voire des milliers de pratiques, c’est pour maintenir le corps en bonne santé mais aussi pour apprendre à se connaître « de l’intérieur ». Apaiser l’agitation, mettre le jugement, le calcul, le discours intellectuel de côté et retrouver une écoute de soi-même, un contact avec notre monde intérieur.
    A un niveau spirituel plus élevé, les yogis disent que cette compréhension de nous-même mène à la compréhension de l’univers et à un ultime état de bonheur qu’ils appellent l’éveil.
    En voilà plein de beaux projets et de belles idées
    Qu’est-ce qu’on attend pour s’y mettre …

LAISSER UNE RÉPONSE