Pourquoi les débutants doivent prendre un professeur de yoga

professeur de yoga

La pratique du yoga vous tente ? Vous êtes débutant et vous vous posez des questions sur le choix d’un cours ou d’un professeur de yoga ? Nous vous aidons à faire le point sur quelques idées reçues et la meilleure façon de commencer votre pratique du yoga.

Quelques idées reçues sur le yoga

Le yoga c’est facile : non, le yoga n’est pas forcément facile même si certaines postures semblent simples à exécuter. Beaucoup de postures nécessitent de l’entraînement et de la persévérance avant d’être réalisées correctement.

Le yoga c’est une activité trop statique et réservée aux personnes âgées : non, le yoga n’est pas statique et tout dépend du type de yoga que vous allez choisir. Si certaines formes de yoga traditionnel semblent aller lentement, cela ne signifie aucunement que les muscles ne travaillent pas. En outre, il existe des yogas de type moderne comme le Power Yoga, le Bikram Yoga et l’Ashtanga Yoga qui sont très dynamiques et ne conviennent pas à tous, justement pour cette raison. Le yoga est pratiqué à tous les âges : enfants, adultes, personnes âgées peuvent, s’ils ne présentent pas de contre-indications médicales, pratiquer le yoga ;

Le yoga est réservé aux végétariens. Non, le yoga est une discipline qui peut inclure pour certaines formes de yoga, une ascèse qui se complète par des méditations, une alimentation au goût de chacun, des respirations, etc mais pas nécessairement. La plupart des cours de yoga moderne ne constituent que des exercices d’assouplissement corporel.

Les exercices sont faciles et on évolue vite dans le yoga. Là encore, non. Le yoga est une pratique qui nécessite beaucoup entraînement et surtout ce n’est pas une discipline que l’on pratique avec un esprit de compétition. Chacun doit progresser à son rythme.

Pourquoi est-il important de débuter avec un professeur de yoga?

Lorsque l’on pose la question à des professeurs de yoga, ceux-ci sont unanimes: un débutant ne doit pas débuter la pratique du yoga seul: « Bien sûr qu’il faut faire appel à un professeur de Yoga« . Voici les raisons principales qui sont ressorties de notre enquête

Sans professeur de yoga, le débutant a plus de chance de se blesser

Parmi toutes les idées reçues, il serait dangereux de penser que le yoga est facile et que l’on peut se lancer tout seul en regardant un manuel ou une vidéo ! Chaque exercice demande une certaine souplesse et des postures (asanas) réalisées de façon incorrecte peuvent blesser le corps.

En yoga, il n’est pas rare de voir des personnes souffrir de douleurs dorsales, d’entorses ou de douleurs au niveau du cou, car elles ont trop forcé ou n’ont pas suivi les conseils d’une professeure de yoga.

Comme nous l’explique Francois Aubert, enseignant titulaire de la Fédération Nationale des Enseignants de Yoga, il s’agit là de ne pas créer de mauvaises habitudes au niveau postural:

« Les pratiquants de yoga, surtout les débutants, ont besoin d’être guidés. La pratique du yoga comporte une dimension physique, et donc anatomique importante. Souvent, c’est la dimension prépondérante, surtout en occident, lorsque l’on débute la pratique. Il est important de tenir compte du type de posture du schéma postural de la personne (cambré ou non, scoliose ou non, etc…).

Si la pratique est réalisée sans précaution, on peut tout à fait accentuer les défauts posturaux de la personne. Par exemple, si une personne a une difficulté pour réaliser une posture d’un côté, elle va se « faire plaisir » en la réalisant de façon parfaite, et même accentuée du côté où cela est possible pour elle. C’est une profonde erreur qui va automatiquement accentuer les dissymétries du corps. A terme, c’est une pratique qui a de gros risques d’engendrer des pathologies. »

Nicole Mery, professeure de Hatha Yoga diplômée de l’institut Eva Ruchpaul, abonde aussi dans ce sens en précisant que « ce n’est pas la posture, mais la mauvaise prise de posture qui peut éveiller une douleur, et faire rapidement abandonner le débutant« .

Le professeur de yoga est donc indispensable chez le débutant et ce n’est que lorsqu’il aura acquis une bonne maîtrise des postures et qu’il saura placer sa respiration au cœur de ses postures, qu’il pourra s’exercer seul.

S’assurer que l’élève pratique un yoga adapté à son corps

L’inscription au premier cours nécessite souvent un certificat médical. Comme pour les autres activités sportives, le professeur a besoin de vérifier que son élève n’a pas de souci grave qui l’obligerait à l’exclure du cours. En outre, il peut être amené à personnaliser son cours si l’élève présente de l’hypertension, s’il s’agit d’une femme enceinte sans problème de santé particulier, etc. En effet, certaines postures peuvent être interdites, d’autres autorisées selon les cas.

A cet effet, Nicole Mery décide même de prendre les élèves débutants en cours particulier avant de les lancer dans le grand bain des cours collectifs:

« Je prends chaque nouvel élève en un premier cours particulier, afin de lui apprendre à développer la respiration qui est le principal de notre technique, et de voir quelles sont les difficultés et ainsi d’adapter le travail postural suivant ses possibilités du jour ou DES jours »

Le choix du type de yoga peut se faire avec un professeur de yoga qui a une bonne vision des diverses écoles ou en se renseignant auprès d’une fédération. Il est important aussi de se connaître et de savoir si l’on recherche un bien-être, une séance qui nous relaxe, qui nous permet d’apprendre à respirer ou une séance qui nous fasse transpirer et perdre du poids. Le choix variera et le professeur pourra vous orienter.

Si vous voulez avoir un aperçu du yoga, avant de faire un choix plus adapté à votre personnalité, prenez un cours traditionnel de hatha-yoga et un professeur de yoga qui vous apprendra les bases de toutes les postures et la façon de les exécuter en plaçant correctement votre respiration.

« Ce n’est pas l’individu qui doit se plier aux techniques du yoga, mais les techniques du yoga qu’il faut adapter pour chaque individu »  Krishanamâcharya

professeur de yoga

Apprendre à unifier le corps avec l’esprit

Mariette Duprez, enseignante de yoga et responsable de l’association espace en mouvement, explique aussi qu’un professeur de yoga va pouvoir guider le débutant dans la recherche de « l’unité du corps avec l’esprit, les émotions, les sensations, les autres, l’environnement et plus si affinité »

En effet, cette recherche d’unification est un long chemin personnel que chaque yogi doit entreprendre…il est donc logique de se faire aider dans cette démarche, comme l’explique Mariette :

« Peut-être, avons nous besoin d’un professeur de yoga pour savoir par où commencer et comment cheminer en sécurité dans le labyrinthe des sensations corporelles, des emballements de notre esprit, de notre dispersion dans l’action, des ébranlements de nos émotions.

– Si le corps demande à se détendre ou se renforcer, un enseignant de Yoga peut vous apporter sa connaissance d’un rapport au corps bienveillant.
– Si l’esprit cherche plus de sérénité, un enseignant de Yoga peut vous apporter sa connaissance d’un rapport apaiser au mental.
– Si les émotions sont malmenées, un enseignant de Yoga peut vous apporter sa connaissance d’un rapport apaisé avec les émotions.

Le Yoga étant une démarche d’unification qui passe par une transaction avec l’instrument que nous transportons en permanence avec nous, notre corps, l’enseignant de Yoga doit bien connaître cet instrument corporel pour que l’apprenti yogi puisse respecter le sien et en faire le réceptacle de toute sa vie. »

Une fois ces quelques principes de base respectés, la pratique du yoga vous apportera un bienfait et une sérénité incontestables tout en assouplissant votre corps.

Prenez part au débat! Avez-vous fait appel à un professeur de yoga lorsque vous avez débuté? Commentez dans la section ci-dessous!

1 COMMENTAIRE

  1. Personnellement, je recommanderai à un(e) débutant(e) de trouver un professeur avec qui il (elle) se sent bien. A son origine, le yoga se transmettait de « maître » à « disciple ». Et les textes traditionnels mettent en garde contre une mauvaise utilisation de la méthode. C’est l’enseignant qui est le garant d’une transmission correcte et le référent en cas de difficultés ou de doutes. Il est donc très important.
    Ceci dit, je connais 2 personnes qui pratiquent le yoga de manière quasi autodidacte déjà depuis de nombreuses années. Ces deux personnes ont en commun d’avoir déjà un certain âge et une certaine « sagesse ». Elles se fichent de savoir si elles font « bien » ou pas et n’ont pas d’esprit de compétition. Elles font ce qui leur fait du bien, point barre. Je pense qu’une blessure en yoga, sauf problème particulier chez la personne, trouve toujours son origine dans la compétition, soit avec les autres mais surtout avec soi-même.

LAISSER UNE RÉPONSE