Veronika décide de mourir de Paulo Coelho

veronika décide de mourir

Vous pouvez vous procurer ce livre sur amazon: Veronika décide de mourir

Introduction

Paulo Coelho est le style d’écrivain à vous inciter à sortir de votre zone de confort. Il dérange, voire perturbe, pour au final, vous aider à trouver un mieux-être.

Dans ce livre « Veronika décide de mourir », Coelho vise la société, plus exactement une jeune femme en mal de la société.

« Une après-midi d’hiver, à sa fenêtre, une jeune femme observe la ville. Pour la première fois, son regard est serein. Véronika vient d’avaler quatre boîtes de somnifères. Elle ne veut plus subir l’insupportable monotonie des jours et l’angoisse des nuits.
Sa tentative de suicide la conduit à l’hôpital psychiatrique de Villette où elle côtoie de véritables fous, mais aussi une population apparemment normale qui semble s’être réfugiée derrière les hauts murs de l’asile par peur de l’inconnu, désir de sécurité ou lassitude d’une existence routinière. Là, Véronika comprend que, à chaque minute de notre existence, nous avons le choix entre vivre et renoncer et que, pour se sentir pleinement vivante, elle devra reconnaître la part de folie qu’elle porte en elle. »

Ce que je pense du livre ‘Veronika décide de mourir’

La mort de Veronika est justifiée par 2 raisons :

  1. Tout dans sa vie se ressemblait. Une fois la jeunesse effacée, ce serait la décadence. Ne gagnant rien à continuer à vivre, elle préfère mourir pour éviter les souffrances qui ne feraient qu’augmenter.
  2. Lorsqu’elle regardait et écoutait les informations sur le monde, tout allait mal. N’ayant aucun moyen d’y remédier, elle avait un sentiment d’inutilité totale.

Puis renversement de situation. Dans l’hôpital psychiatrique, elle rencontre 3 patients :

  • Zedka la rêveuse philosophe
  • Maria et son syndrome de panique,
  • et Eduard, le schizophrène mélomane

Ces trois personnes raviveront, chacun à leur manière, le goût de la vie chez Véronika.

Déroutant et touchant à la fois, ce livre m’a fait vivre toutes les émotions qui traversent Véronika. Progressivement elle va se libérer de cette prison d’or qu’elle s’était mentalement créée. Toute seule.

Quelques citations

« Veronika haïssait tout, mais surtout la façon dont elle avait mené sa vie sans jamais découvrir les centaines de Veronika qui habitaient en elle, et qui étaient intéressantes, folles, curieuses, courageuses, prêtes à prendre des risques. »

«  Cette difficulté n’était pas due au chaos, ou à la désorganisation, ou à l’anarchie, mais à l’excès d’ordre. La société se dotait de plus en plus de règles, de lois pour contredire les règles, et de nouvelles règles pour contredire les lois; cela effrayait les gens, qui n’osaient plus dévier de l’invisible règlement qui régissait leur vie. 

« Soyez fous, mais comportez-vous comme des gens normaux. Courez le risque d’être différents, mais apprenez à le faire sans attirée l’attention. Et laissez manifestez votre Moi Véritable.
– Qu’est-ce que le Moi Véritable ? demande Veronika
– C’est ce que tu es, non ce qu’on a fait de toi. »

« Suis-je guérie ?

– Non. Vous êtes une personne différente qui veut ressembler aux autres. Et cela, de mon point de vue, est considéré comme une maladie grave.

– C’est grave d’être différent ?

– C’est grave de s’obliger à ressembler à tout le monde: cela provoque des névroses, des psychoses, des paranoïas. C’est grave parce que c’est forcer la nature et aller à l’encontre des lois de dieu, qui, dans tous les bois et toutes les forêts du monde, n’a pas créé une seule feuille identique à une autre.

(…)

Parce qu’ils n’ont pas le courage d’être différents, les gens vont à l’encontre de la nature. »

Ma conclusion

Au fur et à mesure, que chaque personnage se dévoile, on découvre que la frontière de la folie n’est jamais très loin. Mais qu’aussi personne n’est véritablement fou. Sommes-nous tous fous ? Finalement, cette part de folie est-elle caractéristique de qui nous sommes réellement ?

N’ayez pas peur de braver la différence, d’être qui vous voulez. Faites rayonner votre personnalité autour de vous ! Vous êtes unique !

 

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE