Le yoga est-il adapté à la femme enceinte?

yoga femme enceinte

Le yoga est une discipline, une gymnastique du corps et de l’esprit qui s’adresse à tout le monde. Né en Inde il y a des millénaires, il désigne à l’origine une philosophie s’appuyant sur les écrits de Patanjali et sur les textes de la Bhagavad-Gita. Les pratiquants que l’on appelle « yogis » sont doués de sagesse et pratiquent souvent la méditation tout en exerçant leur corps au travail de postures, appelées « Asanas ». L’ascèse morale, l’élévation spirituelle vont de paire avec une bonne hygiène de vie et les exercices pratiqués régulièrement sont aussi destinés à respirer plus profondément le souffle de vie qu’ils nomment « prana ».

Le yoga s’adresse à tous si l’on sait éviter les écueils

Aujourd’hui, le yoga s’est largement occidentalisé et a, pour beaucoup de pratiquants, le rôle de gymnastique permettant de s’assouplir, de se relaxer et d’évacuer son stress. Il reste que les formes de yoga sont nombreuses et vont des plus traditionnelles au plus modernes. Il est donc important, avant de commencer de trouver le type de yoga qui corresponde à ses besoins. Une personne qui désire méditer et se relaxer optera plus sûrement pour un yoga de type traditionnel qu’une autre qui souhaite transpirer et se dépenser et choisir une voie plus moderne comme le Bikram Yoga.
Tout le monde peut faire du yoga, à condition d’avoir choisi le bon. Les enfants, les personnes âgées ne choisiront pas la même forme de yoga car leurs attentes sont différentes. Qu’en est-il de la femme enceinte ?

Femmes enceintes : les bonnes questions à se poser pour choisir son yoga

Lorsque le Dr Bernard Auriol lance la terminologie de « yogathérapie » en 1970, il veut importer le yoga traditionnel indien afin d’en faire une pratique qui aide les gens à se sentir mieux et moins angoissés. Le yoga est pratiqué de façon laïque et ses bienfaits sur la santé physique et mentale sont nombreux et vérifiés, notamment :

– Il assure plus de souplesse ;
– Il améliore la respiration du pratiquant ;
– Il favorise la circulation dans tout l’organisme ;
– Il permet de lutter contre les douleurs articulaires ;
– Il diminue les angoisses de certains patients ;
– Il permet de mieux gérer son stress ;
– Il aide à éliminer les troubles du sommeil,
– Etc

Le yoga travaille à rendre un meilleur équilibre corps/esprit, à condition :
– D’avoir une pratique régulière ;
– De se faire guider par un professeur de yoga (attention : le yoga pratiqué seul chez soi nécessite au préalable de bien connaitre les postures et de les avoir déjà effectuées sous le contrôle d’un professeur de yoga).
– De choisir le type de yoga adapté à votre profil (âge, état de santé, etc)
– De connaître les postures contre-indiquées selon les cas.

La femme enceinte devra donc s’assurer avant d’entamer un cours de yoga :
– Que son état général le permette ;
– Qu’elle ne souffre pas de complications liées à la grossesse ;
– Qu’elle n’a pas de problèmes de santé tels que : hypertension artérielle, troubles vasculaires, etc.
– Par précaution, l’avis du médecin est toujours de mise.

Si aucune contre-indication médicale n’est précisée, la femme enceinte prendra soin de bien choisir ses postures. En général, la pratique la plus courante est le Hatha-yoga, car l’on comprend qu’il est déconseillé de s’exercer à des yogas modernes et trop dynamiques comme le Power Yoga, le Yoga Iyengar, l’Ashtanga yoga, pour n’en citer que quelques-uns.
La femme enceinte ne doit pas non plus se tourner vers des pratiques qui nécessitent une température très chaude comme c’est le cas pour le Bikram Yoga.

Le bon sens veut aussi que certaines postures soient interdites – et de toute façon infaisables avec un ventre rond ! – du fait du changement du corps de la femme mais aussi parce que la période prénatale est souvent accompagnée de problèmes circulatoires.

La femme enceinte évitera donc :
– Les postures renversées comme la Chandelle ;
– Les postures qui nécessitent trop de contorsions et notamment les torsions du bassin ;
– Les postures allongées sur le ventre comme le Cobra ;
– La Salutation au Soleil ;
– Etc

Le professeur de yoga va aussi pouvoir adapter son cours. Si la femme enceinte a trop de mal à tenir la posture du Lotus, elle pourra effectuer un Demi-Lotus (une jambe seulement est repliée).
Les postures simples comme Savasana (posture de relaxation) sont tout à fait conseillées.

Il ne faut pas s’inquiéter car le professeur de yoga saura adapter ses exercices en fonction de chaque personne.

Les bienfaits du yoga pour la femme enceinte

Si elle n’a aucun problème de santé et si elle ne rencontre pas de contre-indication médicale, un yoga bien encadré et bien choisi peut être pratiqué pendant toute la grossesse chez la femme enceinte. En outre, le yoga prénatal va permettre de préparer un accouchement plus serein et une meilleure récupération après celui-ci en apportant les bienfaits suivants :

– Assouplissement régulier, notamment au niveau du bassin ;
– Travail sur la respiration ;
– Diminution des angoisses liées à l’accouchement ;
– Contact permanent avec son corps et celui de son enfant et prise de conscience des sensations ;
– Oxygénation générale qui fait également du bien à son enfant,
– etc

Récapitulons :

La femme enceinte trouvera beaucoup d’avantages dans la pratique du yoga tout au long de sa grossesse, si elle a le feu vert de son médecin et à condition :
– de se faire guider par un professionnel ;
– de bien choisir son yoga ;
– de connaitre les postures les mieux adaptées à son état ;
– de faire ses exercices en douceur et en respirant correctement

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE